J’aime le communautaire parce que je veux me dégêner et parler plus.