J’aime le communautaire, et tout particulièrement les centres de prévention du suicide, pour toute la richesse de leurs actions, pour leur capacité d’innovation, pour leur volonté intraitable d’infléchir les taux de suicide au Québec, pour leur croyance dans le potentiel de chacun, pour la différence qu’ils font dans la vie des gens, pour le temps qu’ils prennent pour écouter les personnes vulnérables, pour l’espoir qu’ils savent insuffler, pour… tant d’autres choses encore! Longue vie au communautaire! Et surtout, que le communautaire obtienne toute la reconnaissance souhaitée.