J’aime le communautaire parce qu’il reconnaît aux gens la place qui leur revient.