Je suis un artisan du mouvement communautaire autonome et je souligne tous les bons coups que j’ai vus autour de moi en ces temps difficiles de pandémie. À force de croyance et de conviction les organismes communautaires ont fait de petits et de grands miracles pour les personnes qui avaient besoin. J’aime le communautaire!