J’aime le communautaire parce que ça me permet d’évoluer dans un environnement encadré, ce qui me sécurise. De plus, les activités et les ateliers me permettent de pratiquer la résilience et d’être centré sur le moment présent.